{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie dans l'Ecriture
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie dans l'Ecriture
Share |
 

La femme de l'Alliance

"La femme de l'Alliance", c'est Israël, Marie, l'Eglise... Il n'y a qu'une Alliance et Dieu est fidèle à son Alliance. Après l'Alliance avec les patriarches, l'Alliance au Sinaï revêt une importance particulière parce qu'elle a concerné tout le peuple et parce qu'elle sera réactualisée ensuite.

 

"La femme de l'Alliance", c'est Israël

Au Sinaï, le Seigneur a proposé à son peuple d’entrer dans l’Alliance :

"Vous avez vu vous-mêmes ce que j'ai fait aux Egyptiens, et comment je vous ai emportés sur des ailes d'aigles et amenés vers moi. Maintenant, si vous écoutez ma voix et gardez mon alliance, je vous tiendrai pour mon bien propre parmi tous les peuples, car toute la terre est à moi. Je vous tiendrai pour un royaume de prêtres, une nation sainte."

(Ex 19, 4-6)

Et le peuple a répondu :

"Tout ce que YHWH a dit, nous le ferons."

(Ex 19, 8)

 

Après cela, Dieu a donné sa Loi, et il a fait sa demeure dans le sanctuaire, au milieu de son peuple.

 

Plusieurs siècles après, le peuple est dans l’attente d’un renouveau, et Dieu promet ce renouveau :

"Voici venir des jours -- oracle de YHWH -- où je conclurai avec la maison d'Israël (et la maison de Juda) une alliance nouvelle. Non pas comme l'alliance que j'ai conclue avec leurs pères, le jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d'Egypte -- mon alliance qu'eux-mêmes ont rompue bien que je fusse leur Maître, oracle de YHWH! Mais voici l'alliance que je conclurai avec la maison d'Israël après ces jours-là, oracle de YHWH. Je mettrai ma Loi au fond de leur être et je l'écrirai sur leur coeur. Alors je serai leur Dieu et eux seront mon peuple. Ils n'auront plus à instruire chacun son prochain, chacun son frère, en disant: "Ayez la connaissance de YHWH!" Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands -- oracle de YHWH -- parce que je vais pardonner leur crime et ne plus me souvenir de leur péché."

(Jr 31, 31-34)

 

En Marie, un mystérieux accomplissement de cette promesse advient :

 

La femme de l'Alliance, c'est Marie

Un accomplissement décrit par saint Luc dans le récit de l’Annonciation :

- Le Sinaï est décrit comme une montagne humble ; la Vierge Marie est humble.
- Le Sinaï est en dehors des frontières, comme pour indiquer que l’alliance qui s’y fait est destinée aussi à tous les hommes. Marie est de Nazareth, dans la Galilée des nations, une terre proche de la Phénicie et de la Syrie, où les non-juifs sont nombreux.
- Au Sinaï, Moïse transmet les paroles de Dieu et le peuple donne son « Oui », « Tout ce que YHWH a dit, nous le ferons. » (Ex 19, 8) ; à Nazareth, l’ange transmet l’annonce de Dieu et Marie donne son « Oui » « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole » (Lc 1, 38).
- Dieu se rend présent sur le Sinaï, dans la nuée. A Nazareth, la puissance du Très Haut prend Marie sous son ombre-nuée.
- Après l’événement du Sinaï, Dieu est présent dans le sanctuaire, qui est couvert de la nuée. Marie est aussi couverte de cette nuée.

 

Dieu était en particulier présent sur l’arche d’Alliance que l’on appelle de cette manière parce qu’elle contient les tables de la loi donnée dans l’Alliance. A Nazareth, après l’Annonciation, Marie contient la présence de Dieu, et elle est décrite comme l’arche d’Alliance.

Marie est décrite comme arche d’Alliance par saint Luc, dans le voyage de la Visitation, juste après le récit de l’Annonciation qui est décrit comme un dialogue d’Alliance, sur le modèle du dialogue de la première Alliance au Sinaï.

L’arche d’Alliance était réputée incorruptible, dans le judaïsme elle est un signe de nature eschatologique. En ce sens, elle est un présage, encore imprécis, de ce qui se réalise en Marie à l’Assomption. Comme le roi Salomon avait porté l’arche d’Alliance dans le temple, Jésus, roi messianique porte Marie, nouvelle arche d’Alliance dans le temple céleste.

 

Un accomplissement décrit par saint Jean dans l’évangile de Cana :

Dans le contexte des noces de Cana, la mère de Jésus est appelée « Femme », aux yeux de Jésus, elle est le résumé de la « Femme-Israël » de l’Alliance.

De même qu’Israël avait dit : « Tout ce que YHWH a dit, nous le ferons. » (Ex 19, 8) ; la mère de Jésus dit : « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jn 2, 5).

Le Pape Paul VI a confirmé que cette parole de Marie fait écho à l’Alliance au Sinaï (Exhortation apostolique Marialis cultus 57).

 

La femme de l'Alliance, c'est l'Eglise

Cet accomplissement se continue ensuite dans l’Eglise que Jésus envoie parmi toutes les nations, « les enseignant à observer tout ce que je vous ai commandé » (Mt 28, 19-20).

 


Françoise Breynaert

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3