La conception de Marie (St Bernard)

« Il y n'a pas de doute que dans cette nécessaire conception, un esprit vivifiant et incandescent ait rempli chacun des deux parents d'un pouvoir singulier et que la protection et la visite d'anges saints ne manquât jamais.»[1]

Ces paroles veulent sigifier que Joachim et Anne auraient été au centre d'une intervention mystérieuse de la part de Dieu, qui les aurait rendus aptes à engendrer une créature en dehors du commun et qui avait devant soi un avenir lourd d'événements surnaturels ; et ceci serait aussi montré par la succession de présences angéliques autour de l’enfant prédestinée.

 

Le Seigneur a voulu en conséquence qu'une créature semblable apparût auréolée par une splendeur unique, issue d'une pureté admirable :

« Vierge extraordinairement bienheureuse, tu ne peux, quant aux mérites, être comparée à personne ; tu ne peux, en ce qui concerne la chasteté, être égalée par personne. » [2]

________________

[1] Saint Bernard, Sermo VI in Nativitate B.V.M., PL 141, 326 C, trad F. Breynaert

[2] St Bernard : Sermo VI in Nativitate B.V.M., PL 141, 327 A, trad F. Breynaert

 

Père Luigi Gambero