{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
La Vierge dans l'Art
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

La Vierge dans l'Art
Share |
 

L'Epiphanie dans l'art

Adoration des mages. Sarcophage datant de la première moitié du IV° siècle

Adoration des mages. Sarcophage datant de la première moitié du IV° siècle, musée Pio Christiano Inv31459-Wikimedia CC.

Epiphanie fresque du XII° Cappadoce

Épiphanie, fresque du XII°, Cappadoce. Wikimedia CC public domain.

Giotto di Bondone. Adoration des mages. Eglise de l'Arena de Padoue (= chapelle Scrovegni).

Giotto di Bondone. Adoration des mages. Eglise de l'Arena de Padoue (= chapelle Scrovegni). Fresque, 1303-1306. Wikimedia CC.

Fra Angelico, Adoration des mages 1445, tondo

Fra Angelico, Adoration des mages 1445, tondo 137, 2 cm. National Gallery of art Washington. Wikimedia cc public domain.

Altdorfer, Albrecht - l'adoration des rois, 1530-1535

Altdorfer, Albrecht - L'adoration des mages, 1530-1535.
Städelsches Kunstinstitut, Frankfurt am Main. Allemagne. Wikimedia CC.
L'arrière-plan constitué de ruines et de constructions neuves exprime la nouveauté de l'Eglise naissante.

Les artistes mettent en valeur la divinité de l'enfant (la maternité divine de Marie).

Etant donné que la venue des mages préfigure l'évangélisation de toutes les nations, cette représentation a aussi une dimension missionnaire.

Cette dimension était importante dans les premiers siècles de l'Eglise (d'où la fréquente représentation de cette scène sur les sarcophages) et demeure importante tout au long des siècles.

Prenons l'exemple de la chapelle du séminaire des Missions Étrangères de Paris située 128 rue du Bac à Paris. La chapelle fut édifiée à la fin du XVII°siècle et vit partir de nombreux missionnaires, surtout vers l'Extrême-Orient. Le chœur de la chapelle est dominé par l'étoile des mages (à cinq branches) au-dessus d'un tableau représentant l'Epiphanie, c'est-à-dire l'adoration de l'enfant Jésus par les mages venus d'Orient.[1]

 


[1] Cf. www.paris.catholique.fr/Chapelle-des-Missions-Etrangeres

Synthèse F. Breynaert

 

Sarcophage du début IV° siècle. Aimable concession © MUSEI VATICANI (inv. 31569)

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3