{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Share |
 

Fiançailles et mariage chez les Juifs

Selon la loi juive (du moins celle qui était pratiquée avant la dispersion d'Israël), le mariage comporte deux étapes, riches de signification.

 

La première étape est une consécration, un engagement, des fiançailles :

Le jeune homme donne à la jeune fille un objet de valeur (traditionnellement un anneau) et en retour, la jeune fille se consacre à lui, avec l'effet qu'« elle devient interdite au reste du monde ».[1]

A partir de là, si elle se lie physiquement à un autre homme, cela constitue un adultère. Dissoudre cette première étape requiert un acte de divorce comme pour un mariage déjà célébré. Cependant, les jeunes gens ne cohabitent pas.

 

La seconde étape est le mariage :

Le mariage est accompli sous le dais nuptial, avec un isolement du couple et sept bénédictions nuptiales qui font des époux « une seule chair »[2].

 

Une signification profonde :

En d'autres termes, la première étape est surtout négative, en creux, tandis que la seconde est positive.

La première étape (appelée Kiddouchine) libère un « espace » dans lequel peut exister la relation du mariage.

La seconde étape (appelée Nissouine) remplit cet espace par la relation.

 

Marie et Joseph ont vécu radicalement ces deux étapes.

L'évangile nous dit que Marie et Joseph ont vécu l'étape des fiançailles (Mt 1, 18)

Nous l'avons vu, le but de cet étape est de créer un espace à la future relation.

Or, c'est pendant cette étape que Joseph a pensé à répudier Marie (Mt 1, 19), le couple a connu un appauvrissement radical.

C'est alors que l'ange est intervenu et a encouragé Joseph à prendre chez lui son épouse (Mt 1, 20). Ce que Joseph a fait (Mt 1, 24). Le mariage s'est donc accomplit. Et, quelle merveille, la relation de Marie et de Joseph a été enrichie par la présence unique de l'Esprit Saint, et de Jésus-Christ, le messie, l'Emmanuel.

 


[1] Talmud, Kidouchine 2b.

[2] Genèse 2,24.


Bibliographie : http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/904113/jewish/Un-mariage-en-deux-mouvements.htm le 27 septembre 2010.


Synthèse F. Breynaert

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3