{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Les appels d'une mère
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Les appels d'une mère
Share |
 

Marie et la béatitude des doux

Heureux les doux, parce qu'ils hériteront la terre !

(Mt 5,7)

 

La douceur trouve son modèle parfait dans la personne de Jésus, "doux et humble de cœur" :

 

Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes.

(Mt 11, 29)

 

La douceur est une forme de la charité, patiente et délicatement attentive envers autrui.

Il est important pour les croyants de savoir qu’un certain comportement, être « doux », est un critère selon lequel Dieu les jugera et les récompensera au dernier jour.

 

En Orient

En Orient, la douceur de Marie est surtout soulignée comme étant une adhésion intime et totale de la mère à l’œuvre salvatrice du Fils.

 

Déjà pour Meliton de Sardes (†180), disciple de l'apôtre Jean, Marie sous la croix apparaît comme la "bonne Agnelle" qui reste à côté de l'Agneau immolé ; celle qui a engendré la victime pascale et qui s'est offerte avec lui. L'Agnelle silencieuse, à côté de l'Agneau qui n'ouvrit pas la bouche (cf Is 53,7). (1) Il y a dans ce symbole une allusion évidente à la douceur, typique de l'agneau.

 

En Occident

En Occident, la douceur de Marie est présentée surtout comme un esprit de douceur, d'accueil, d'attention envers ceux qui s'adressent à elle sous le poids du péché ou des épreuves de la vie.

Le “Salve Regina” s'adresse à Marie en la saluant ainsi : "notre vie, notre douceur, notre espérance", et il se clôt avec l'exclamation-invocation: "O clémente, o pieuse, o douce Vierge Marie".

 

En certains textes de prière, la douceur qui caractérise la personne de Marie est rapprochée de son humilité. Saint Ambroise († 781), fait le lien entre la béatitude des doux et les paroles du Magnificat où la Vierge se définie ainsi « Il a regardé l'humilité de sa servante » (Lc 1,48). (2)

 

Saint Bonaventure présente Marie comme la terre bénie, l’héritage des doux. Aux doux, la douce Marie ne refusera jamais rien. (3)

 


(1) Melitone de Sardes, Homélie sur la Pâques 7,71

(2) Ambroise, Homélie sur la fête de l’Assomption de la B.V.M., 9- 10.

(3) Bonaventure, Sur l’Annonciation, sermon V, 2.


Angelo Gila

Maria, personificazione della mitezza,
in Santa Maria “Regina Martyrum”
Quaderno di spiritualità dell’ordine dei Frati servi di Maria Provincia di Piemonte e Romagna,
Anno VI – N.1 (13) – 2002, p.17-23

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3