{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Vie à Nazareth au quotidien
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Vie à Nazareth au quotidien
Share |
 

Les étapes du livre de l’Exode

Le Seigneur dit à Moïse:

"J'ai vu, j'ai vu la misère de mon peuple qui est en Egypte. J'ai entendu son cri devant ses oppresseurs; oui, je connais ses angoisses. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens et le faire monter de cette terre vers une terre plantureuse et vaste..."

(Exode 3, 7-8)

 

L'Exode désigne la passage de la terre de servitude à la terre "promise".

En voici les étapes :

 

1) Il faut se mettre en route, en pleine nuit, après avoir mangé l'agneau pascal (Exode 12). Cette mise en route est déjà riche de significations spirituelles, le sevrage est nécessaire ; il faut donner ses joies, ses peines.

 

2) Dieu guide par la colonne de nuée, jour et nuit (Exode 13, 21-22). La nuit, elle devient une colonne de feu et, quand les Egyptiens poursuivirent les Hébreux, la colonne de feu s'interposa entre eux et « l'un ne pouvait s'approcher de l'autre de toute la nuit » (Exode 14, 20)

 

3) Mais les Hébreux se trouvent en situation mortelle. Dieu fait alors un miracle étonnant : la traversée de la mer rouge. Par ce miracle, il manifeste sa sollicitude ! (Exode 14, lire aussi Josué 24). Moïse, Miriam et le peuple ont compris que Dieu est intervenu et ils entonnent un cantique (Exode 15)

 

4) Il faut marcher dans le désert, tellement dangereux. Dieu donne l'eau, il donne la manne... (Exode 15-17). Et pourtant les Hébreux ont des moments de doute "Le Seigneur est-il au milieu de nous ou non ?" (Ex 17, 7).

 

5) Il y a une lutte contre Amaleq. Le combat est difficile. La victoire n'est possible que si Moïse prie. Et il ne prie pas seul, il est soutenu par Aaron et Hur (Exode 17,12). La victoire est reçue de Dieu.

 

6) L'ultime préparation à l'Alliance. Après toutes ces étapes, c'est-à-dire lorsqu'il a expérimenté la présence, l'amour et la puissance de Dieu, chacun est prêt à entrer dans l'Alliance et à donner son Oui. L'Alliance, ce n'est donc pas d'abord des commandements, c'est l'expérience d'un compagnonnage avec le Dieu vivant, lent à la colère et plein d'amour... Il faudra cependant une ultime préparation : laver ses vêtements (Exode 19). La tradition juive ajoute que les aveugles et les boiteux sont alors guéris, et elle compare Israël à l'épouse sans tâche du Cantique des Cantiques.

 

7) Le peuple reçoit le décalogue (Exode 20). Il y a des commandements qui concernent Dieu : « Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi. » (Exode 20, 3)... Et des commandements qui concernent le prochain : « Honore ton père et ta mère, afin que se prolongent tes jours sur la terre que te donne YHWH ton Dieu. Tu ne tueras pas. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne voleras pas. Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain. Tu ne convoiteras pas. » (Exode 20, 12-18). Au centre du décalogue, il le commandement du Shabbat : « Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier. » (Exode 20, 8). Ce jour de repos fait souvenir du repos de Dieu Créateur (c'est déjà le temps des noces mystiques, l'avant goût du Ciel). Le Shabbat fait aussi se souvenir que Dieu nous a sorti de l'esclavage d'Egypte (Exode 20, 2 et Dt 5, 12-15), il est aussi une invitation à la miséricorde à l'égard du prochain.

 

8) Le peuple répond. « Moïse prit le livre de l'Alliance et il en fit la lecture au peuple qui déclara: "Tout ce que YHWH a dit, nous le ferons et nous l'écouterons (hébreu : na'aseh ou nishm'a)." » (Ex 24,7). En mettant en pratique, nous comprenons, nous entendons, c'est bien c'est pourquoi Israël a placé le « faire » avant « l'entendre » [1].

 

9) La tente de la rencontre et l'Arche d'Alliance. Après le décalogue viennent des prescriptions cultuelles. Et notamment la description de la Tente de la rencontre et de l'Arche d'Alliance. Dieu vient parler à Moïse dans la Tente de la rencontre, en descendant entre les ailes des chérubins sur le couvercle de l'arche d'Alliance (Exode 25, 22).

 

10) Après la théophanie du Sinaï, le péché et le pardon.

Le livre de l'Exode raconte « le péché du veau d'or » (Exode 32). Tout l'amour reçu, tous les signes extraordinaires avec le tonnerre et les éclairs sur la montagne, tout cela n'empêche pas que le peuple ait encore bien du chemin à parcourir vers la sainteté. Moïse offre sa vie e expiation, priant ainsi : « Pourtant, s'il te plaisait de pardonner leur péché... Sinon, efface-moi, de grâce, du livre que tu as écrit !" » (Exode 32, 32).

Le livre des Nombres raconte simplement une révolte (Nombres 21, 5-9).

 

11) Les tables écrites de mains humaines.

Après le péché, les premières tables de la loi, écrites par Dieu, sont brisées. Moïse descend du Sinaï avec des tables de la loi écrites de sa main (Ex 34, 27)[2]. Il n'y a plus d'évidence complète, il ne faudra donc pas penser que l'on peut décoder tout. La vérité reste voilée, l'Esprit Saint nous est sans cesse nécessaire pour entrer en communion avec Dieu et avec le prochain. La Bible inscrit dans le lecteur la marque du désir, de l'ouverture. La révélation est vivante, il y a un espace, l'espace où souffle l'Esprit Saint.


12) Vers la terre promise. Le livre de l'Exode s'achève sur une image (Ex 40, 36-38) : la nuée, la présence de Dieu habite la Tente de la rencontre. Et la nuée se lève pour guider les Israélites dans toutes leurs étapes.

Le but est bien la terre promise, mais la plénitude est déjà donnée dans cette présence de Dieu au jour le jour.

 

Observations :

Dans le livre de l'Exode, l'Alliance est d'abord une initiative du Dieu vivant.

L'Alliance ne commence pas par une loi, mais par une délivrance, un salut, une sortie de l'oppression physique et spirituelle.

Le Décalogue vient ensuite. Le Décalogue n'est pas formulé comme un contrat (si tu fais bien tu seras récompensé, si tu fais mal tu seras puni) : Dieu n'est pas enfermé dans une logique.

Ce n'est que beaucoup plus tard, au temps du roi Josias que l'Alliance sera formulée comme un contrat (cf. Livre du Deutéronome).

 


[1] Midrash Rabbah - The Song of Songs VIII:3

[2] Sauf en Dt 10, 1-5 où c'est Dieu qui réécrit les deuxièmes tables. Mais le livre du Deutéronome est lui-même une réécriture qui met en scène des livres perdus. La contradiction avec Ex 34, 27 n'est donc pas importante.


Françoise Breynaert

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3