{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie dans le Judaïsme, l'Islam et les autres religions
Share |
 

L'islam : quelques repères

Avec 1, 5 milliards de musulmans en 2012, l'islam est la seconde religion du monde[1]. L'islam est majoritaire dans les pays arabes mais aussi en Indonésie, au Pakistan, etc.

L'islam a plusieurs branches dont les plus connues sont la branche sunnite et la branche chiite.

L'islam a été fondé par le prophète Mahomet (Muhammad) au VII° siècle après Jésus-Christ. Son livre saint est le Coran, écrit en langue arabe.

 

Les musulmans se considèrent comme des descendants d'Abraham et ils croient en Dieu le créateur. Ceci rapproche les musulmans des juifs et des chrétiens.

Cependant, il n'y a pas d'Alliance entre Dieu et les hommes, ni au Sinaï, ni lors de l'Annonciation à Marie. Le destin tient au contraire une grande place.

De plus, le Coran nie l'Incarnation du Fils de Dieu et la rédemption par sa croix (Sourate 3, 49 ; 3, 59 ; 5, 116). Les chrétiens sont voués à l'enfer (Sourates 1, 7 ; 4,51.116 ; 5,33.72 ; etc.).

Plusieurs motifs ont sans doute poussé les premiers musulmans à rejeter la foi dans le Christ Fils de Dieu.

La première raison est sans doute similaire à celle qui poussa les contemporains de Jésus à le rejeter une fois qu'il avait refusé qu'on le fasse roi (Jn 6, 15). Ayant refusé de croire que Jésus soit le messie, l'islam a développé son propre messianisme universel et associe presque toujours religion et politique. Certains rites pratiqués de manière très sociale soulignent cette dimension (ramadan, pèlerinage, etc.)

Une autre raison tient au fait que le Coran assigne à Dieu une loi de l'histoire : le juste doit être récompensé dès cette terre (Sourate 48, 22...). Le Coran ne parvient pas à dépasser cette logique (qui en fait limite Dieu). Si Jésus, loin d'être récompensé a été crucifié, c'est qu'il a blasphémé, ou plutôt, Jésus est un saint prophète mais il n'a jamais été crucifié. Jésus dans le Coran ne s'appelle d'ailleurs plus Jésus (un nom qui signifie "Dieu sauve"), il s'appelle simplement Issa : il n'est qu'un prophète.

 


[1] www.adherents.com/Religions_By_Adherents.html


Introduction F. Breynaert

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3