{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 

Tunisie, vue d'ensemble

Au temps des pères de l'Eglise

L’Eglise primitive avait évangélisé l’Afrique du Nord, et la Tunisie était une terre chrétienne durant les premiers siècles de notre ère. Elle a été la terre de Tertullien qui est né vers 155, un siècle après la mort de Marie. Il proclame hautement la maternité virginale de Marie et la divinité de son fils, et, de même qu’Eve était une aide pour Adam, Marie et l’Eglise sont une aide pour le Christ. Après Tertullien, il y eut Cyprien (†252), Fulgence (†533) qui ont aussi magnifiquement célébré la Vierge Marie.

En communion avec ces évêques, la piété populaire tunisienne a exprimé son amour pour Marie et s’est fortement développée à partir du concile d’Ephèse (431).

Carthage et Tunis ont gardé de nombreux vestiges de cette chrétienté primitive.

 

A l'époque musulmane, et des esclaves chrétiens

Puis vint l’époque musulmane, et l’époque des esclaves chrétiens. Marie fut alors implorée comme "Consolatrice des affligés, mère des orphelins et des prisonniers".

Après l’invasion musulmane (VII° siècle), les chrétiens ont été tolérés, soumis le plus souvent à un impôt spécial. Les esclaves chrétiens, victimes des pirates, recherchaient un secours en Marie, secours des affligés. Au XII° siècle, saint Jean de Matha fonda l’ordre des trinitaires pour aller les libérer. Il fit deux voyages à Tunis, racheta 250 esclaves et fut favorisé d’une apparition de la Vierge qui l’encouragea dans sa mission. Saint Jean de Matha priait le rosaire avant que saint Dominique n’en diffusa la pratique.

Puis arrivèrent les franciscains et les dominicains qui obtinrent l’autorisation de pratiquer un culte public dans leurs églises et monastères.

Quand Charles Quint fit la conquête de Tunis (1535), il y avait dans la ville des églises catholiques, dont l’une s’appelait « Notre Dame de l’Etoile ».

Saint Vincent de Paul fut esclave à Tunis avant d'en libérer plus de mille.

Cette "traite des blancs" n'a cessé qu'avec la conquête de l'Afrique du Nord par les Européens au milieu du XIXe siècle.

 

A l'époque moderne

Puis est venue l’époque actuelle, où dans une Tunisie à 99% musulmane, les chrétiens ont une cathédrale, à Tunis, et un certain nombre d'églises et de chapelles dédiées à Marie.

 


Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p.761-771

 

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3