{$alternaterss} {$rssnew}
AccueilProjetMultimédiaPlanDuSiteRechercheContactMembresForumsRSS {$debit_bas}  
Accueil
Vie à NazarethPanorama de sa vieEcritureDoctrine La Prière avec MarieDans le Judaïsme, l'Islam ...La Vierge dans l'ArtLes grands témoins marialsMarie remplit le mondeLes appels d'une mère
Marie remplit le monde
Accueil Projet
Français
English
Deutsch
Español
Italiano
Polski
Português
Português brasileiro
Русский
Ελληνικά
العربية
汉语
日本語

Marie remplit le monde
Share |
 

Saint Modeste de Jérusalem († 634) et l'Assomption

Après avoir assiégé et détruit Jérusalem, le roi des Perses Cosroe II déporta en Perse le patriarche Zacharie. Modeste fut appelé en 614 à administrer l’Eglise de Jérusalem. L’empereur Era, après la mort du patriarche Zacharie en 629 le promut à la succession du patriarche.

 

Le contexte historique :

Au moment où fut écrite par Modeste de Jérusalem l’homélie sur l’Assomption, il est probable que la fête mariale du 15 Août à Jérusalem se soit transformée en une célébration de la fin de l’existence terrestre de Marie.

 

Importance de cette homélie sur l’Assomption :

Nous pouvons considérer l’homélie de Modeste comme l’homélie la plus ancienne dans laquelle est affirmée en termes explicites la doctrine de l’Église sur la vérité de l’Assomption de la Vierge dans son âme et dans son corps.

L’homélie est une "louange": elle entend louer et exalter la bienheureuse Vierge, en promouvant la fête liturgique de sa Dormition.

L’attribution de l’homélie à Modeste de Jérusalem n’est pas sûre, mais elle est très probable.

Le magistère s’intéresse à sa doctrine: Pie XII dans la bulle Munificentissimus Deus en cite un passage, en l’attribuant à un ancien auteur inconnu ; Vatican II, dans la Lumen Gentium s’y réfère comme étant l’œuvre de Modeste de Jérusalem (LG 59, note 13).

 

1. La mort de Marie.

La mort de Marie advint à Jérusalem sur le Mont Sion. Le fait arriva au milieu des anges, descendu du ciel mais restés invisibles, pour contempler la beauté, la grandeur et la sainteté de la Mère du Seigneur et veiller sur les derniers instants de sa vie terrestre. Les apôtres arrivèrent aussi, Dieu seul sait comment. Marie, en mourant, remet son âme directement dans les mains du Fils. Modeste se pose un problème : Pourquoi la Vierge meurt ? Réponse : Marie devait suivre l’exemple de son Fils, pour lui être semblable. Jésus lui-même indiqua aux apôtres le jardin de Gethsémani comme endroit de la sépulture pour sa Mère.

 

2. Résurrection et Assomption de Marie au ciel.

Modeste affirme que le corps virginal de Marie n’a pas connu la corruption, le Fils lui-même l’a ressuscité : « C’est pourquoi, en sa qualité de Mère toute glorieuse du Christ Sauveur, notre Dieu, donneur de la vie et de l’immortalité, Marie est vivifiée par lui ; elle est pour toujours con-corporelle dans l’incorruptibilité. C’est lui qui l’a ressuscitée du sépulcre et l’a prise avec lui d’une manière que lui seul connaît » Ce texte bref nous éclaire aussi sur la nature des raisons de la glorification de Marie. Il s’agit de raisons essentiellement théologiques : la maternité divine, la virginité ("toute glorieuse ") et la conformité avec le Fils.

 

3. La Médiation glorieuse de Marie.

Modeste considère comme étant un but du mystère de l’Assomption le rôle de Marie comme médiatrice ou avocate au service des hommes:

 

« Dieu préserve vraiment de toute affliction ceux qui reconnaissent Marie Mère de Dieu : il t’a emmené près de lui pour que tu puisses intercéder pour nous. »

« [Dieu] a décidé de te prendre près de lui, pour que par tes prières, il se montrât toujours favorable au monde entier. »

 


Bibliographie :

Testi Mariani del Primo Millennio, vol. II, Roma 1989, pp. 121-137

D. BERETTO, San Modesto di Gerusalemme, dottore dell’Assunzione, in Mater Ecclesiae 8 (1972),154- 162.

M. JUGIE, La mort et l’Assomption de la sainte Vierge. Etude historico-doctrinale, Studi e Testi 114, Città del Vaticano 1944, pp. 215-218 ; M. JUGIE, Deux homélies patristiques pseudépigraphes, in Echos d’Orient 39 (1940- 1942), 283-289.

L. GAMBERO

 

Saturday 02. of January 2016 Enduis les yeux de cet aveugle, et tu sauras immédiatement qui je suis …

2 janvier – Grèce, Mont Athos : Mémorial de la Panaghia Portaitissa (Sainte Gardienne de la Porte) - Les antiques apparitions de Marie en l'Eglise Anastasie de Constantinople


Afficher les résultats 1 à 1 sur un total de ###SPAN_BEGIN3646

1

2

3

4

5

6

7

Suivante >



{$print} 

 2006 - mariedenazareth.com - Powered by TYPO3